• EFL

Le Marketing olfactif, technique des sens

Dernière mise à jour : 11 mars

Le marketing sensoriel s’inscrit dans la même démarche que le marketing émotionnel, il s’agit de détacher la cible des qualités intrinsèques du produit en proposant aux consommateurs des caractéristiques extrinsèques favorable à l’acte d’achat.



Le terme marketing sensoriel englobe le Marketing Visuel, le Marketing Auditif, le Marketing Gustatif, le Marketing Tactile et le Marketing Olfactif.


En 1973, Philipp KOTLER défendait déjà le fait, dans un article avant gardiste, qu’une atmosphère de vente positive engendrait des réponses affectives, cognitives et comportementales sur le consommateur. Une atmosphère de vente positive a donc pour conséquence une probabilité d’achat décuplée.

En 2002, Patrick HETZEL dans son ouvrage intitulé « Planète Conso : marketing expérientiel et nouveaux univers de consommation » démontrait que le marketing sensoriel pouvait s’englober dans le marketing expérientiel. En effet la stimulation sensorielle vise à créer une expérience si possible mémorable autour de l’acte d’achat. Depuis, la théorisation autour du marketing sensoriel ne cesse de se développer.

Les 5 sens sont à l’honneur en terme de marketing sensoriel, mais qu'en est-il du marketing olfactif en particulier ?


Certains souvenirs bien enfouis dans notre mémoire peuvent ressurgir à l’aide d’une signature olfactive. Cela prouve bien qu’il existe un lien intime entre nos souvenirs, nos émotions et les odeurs.

Par ailleurs certaines odeurs ont des interactions cognitives qui leurs sont propres. La vanille ou la cannelle inspireront le confort ou la chaleur, tandis qu’une odeur d’agrume sera perçue comme vivifiante. Depuis les débuts du marketing olfactif à aujourd’hui, les chiffres ont eu le temps de prouver l’efficacité de la pratique. D’après le Journal of Marketing, des expériences attestent que grâce à un parfum d’ambiance agréable répandu dans l’air d’une grande surface, « le design de celle-ci peut être jugée 21% plus attrayante que s’il n’était pas présent, 30% plus colorée qu’en l’absence de senteur. De même, un produit présenté dans de telles conditions apparaîtra 22% plus adéquat, 14% de meilleure qualité, et de prix moins élevé (5%). »



Comme les consommateurs et clients sont quotidiennement exposés à des centaines de messages publicitaires, les entreprises captent leur attention en stimulant les zones instinctives du cerveau.

L’utilisation du marketing olfactif permet le renforcement identitaire d’un produit, d’une marque ou d’un lieu de vente, et à terme un attachement et une fidélisation de la clientèle.


12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout