• EFL

Incarner l'âme d'un lieu

Dernière mise à jour : 11 mars


Rentrer dans un hôtel, c’est se mettre dans une bulle, un sas protecteur, un lieu d’émotions visuelles, gustatives, sonores et olfactives.


Tout doit être expérience, tout doit être partage. Être accueilli par un sourire, sentir une légère fragrance ambrée, admirer un bouquet de fleurs fraiches, effleurer un meuble vintage, s’émerveiller devant une lumière au plafond, reconnaître un morceau de jazz …


Maxime Meregnani, fondateur de l’agence de design sonore Tshoko, évoque un papier peint musical présent sans s’imposer lorsqu’il collabore avec les hôtels. Diffuser la bonne musique au bon moment, c’est s’adapter à chaque établissement, son décor, son histoire, sa place dans la ville, ses équipes.


Dans le domaine olfactif, certains parfums sont comme une étole de cachemire qui vient se poser sur vos épaules et vous réconfortent en rentrant dans un lobby cosy et feutré. D’autres sont un zest vivifiant qui fait pétiller vos narines comme le ferait une œuvre d’art colorée dans un couloir menant à votre chambre.



Est-ce l’effet de la crise sanitaire ? Nos parfumeurs aspirent en ce début d’année à une frénésie de délires maitrisés, de notes explosives et gaies et dans le même temps, ils évoquent le besoin de contemplation, le recul sur soi, le retour à une forme de calme.

Lorsqu’un nez travaille sur un hôtel, il s’inspire du lieu et se met totalement au service de son client et de ce qui fait son unicité.


Nathalie Feisthauer, parfumeur indépendant après avoir travaillé pour Givaudan et Symrise le résume en disant : « ce que je cherche, c’est qu’au-delà des mots, on sache tout de suite où l’on est ».

L’écueil à éviter : tomber à côté du style, de l’histoire et de la clientèle de l’établissement. C’est pourquoi, la capacité créative des parfumeurs doit se mettre totalement au service d’un univers et de son identité.



Discrètes ou marquées, les fragrances sont les émotions que les clients garderont le plus en mémoire. Plusieurs mois après avoir séjourné dans un hôtel, allumer sa bougie évoquera un flot immédiat de souvenirs et de sensations liés à ce lieu.

C’est d’ailleurs ce qui fait que le produit le plus vendu dans les boutiques d’hôtel est son parfum. La liste d’objets parfumés sur mesure ne cesse d’ailleurs de s’agrandir et au-delà du vaporisateur, du savon ou de la bougie, on trouve désormais les gels hydroalcooliques ou encore des carnets de voyage aux feuillets parfumés …


Chez Eco French Lab, nous pensons que sentir une odeur, c’est se sentir vivant. Nous accompagnons nos clients de l'hospitalité dans leur volonté d’être désormais des lieux de vie et d’expériences à toute heure du jour et de la nuit. Des lieux dont on se souviendra longtemps avec plaisir.

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout